Axe 1 : Sauvegarde du patrimoine

Rabat capitale marocaine de la culture

Le Maroc a adhéré à l’ensemble de ces conventions internationales mises en œuvre par l’UNESCO afin de contribuer au développement de la ville de Rabat et fortifier son identité culturelle. Le patrimoine culturel comprend tout ce dont les marocains ont hérité et ce qu’ils ont produit tout au long de leur histoire et préservé jusqu’à aujourd’hui.

Afin de préserver le patrimoine urbain de la ville, le programme va soutenir cet objectif à travers la promotion de l’activité culturelle, la réhabilitation d’espaces dédiés à l’art et la mise à niveau des équipements culturels, ainsi que la restauration de plusieurs anciens sites de la Capitale comme l’ancienne Médina et le Centre-Ville (chellah, oudaya, Diour Jamma).


1. Promotion de l’activité culturelle

Des chantiers du patrimoine concernant les sites saillants du patrimoine culturel de Rabat ont été mis en œuvre afin de sauvegarder son identité, son urbanisme et son héritage, tels que la mise à niveau de plusieurs sites comme :

  • le Centre Culturel Mehdi Ben Barka ;
  • La salle Ba Hnini;
  • Le théatre El Mansour
  • Théâtre Mohammed V
  • Le Musée de l’Archéologie de Rabat ;
  • La galerie Bab Laalou

2. Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine culturel

La préservation du patrimoine national culturel est aujourd’hui plus qu’une nécessité, une urgence. Il s’agit à la fois de protéger les acquis et d’identifier davantage de sites culturels, d’éléments de la culture immatérielle qui demandent à être sauvegardés. En plus, le programme vise à enrichir la culture au niveau de la capitale à travers la création de musées, la réalisation d’espaces dédiés à l’art et la mise à niveau des équipements culturels.

Un grand chantier de sauvegarde et de mise en valeur des sites historiques et culturels est mis en œuvre dans le cadre de ce programme, à travers la restauration de plusieurs sites comme :

Les vestiges de la Kasbah des Oudayas et de la nécropole de Chellah ainsi que les tronçons dégradés des remparts de la ville de Rabat et des portes historiques.

3. Programme de réhabilitation et de sauvegarde de l’ancienne médina de Rabat

Rabat, capitale du royaume du Maroc, est parmi les rares villes du monde à être inscrites en 2012 sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO, en tant que « capitale moderne et ville historique: un patrimoine en partage ».

Ce programme s’inscrit en harmonie avec les dispositions du plan de gestion et de sauvegarde visant la préservation et la mise en valeur du patrimoine inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les principaux axes de ce programme se concentrent sur :

  • La réhabilitation des infrastructures
  • La réhabilitation et la mise en valeur du patrimoine bâti
  • L’organisation de l’activité commerciale et artisanale au sein de l’ancienne médina
  • La promotion du patrimoine culturel et touristique.

4. Programme de sauvegarde et de mise en valeur du Centre-Ville

L’objectif de ce programme de réhabilitation et de sauvegarde est de préserver les aspects architecturaux et urbains à travers la valorisation du patrimoine bâti, comme la suppression des bâtis non-réglementaires, l’identification des bâtiments abandonnés et la mise en lumière des espaces publics remarquable.

5. Programme de sauvegarde et de mise en valeur du quartier de Diour Jamaa

Le quartier Habous réalisé sur le modèle de l’ancienne médina, est une Œuvre intellectuelle pure des architectes de l’autorité coloniale. Il a été retenu en 2012 parmi les sites classés « patrimoine mondial de l’UNESCO ».

Dans le cadre du programme de sauvegarde et de mise en valeur de ce quartier, plusieurs actions ont été planifiées, comme :

  • La restauration de la façade de Diour  Jamaa sur l’avenue Hassan II ;
  • Aménagement de l’espace public donnant sur l’avenue Hassan II
  • La mise à niveau du quartier habous : Ravalement des façades, revêtement des sols et éclairages public
  • La restauration de l’école du quartier et du Hammam.
  • La programmation de visite comprenant quelques maisons traditionnelles restaurées et réhabilitées pour recevoir des touristes.